Ressources pédagogiques de la filière semences
0

Les critères de choix des espèces pour gazon

Les différents types de pelouses sont obtenus en semant des gazons composés de plusieurs espèces de graminées aux caractéristiques complémentaires à choisir en fonction de nombreux critères. Ces critères concernent aussi bien l’adaptation des espèces aux contraintes de milieu, que l’aspect esthétique, la résistance au piétinement, ou encore les aspects économiques liés à l’entretien et à la pérennité. Des différences importantes existent entre espèces, il est donc important de hiérarchiser les espèces selon ces différents critères.

LES CONTRAINTES DU MILIEU

Hormis les critères liés à l’utilisation, le choix des espèces passe aussi par des critères d’adaptation aux différents milieux. En effet, l’implantation de pelouses intéresse toutes les régions de France, aussi diverses soient-elles, et de nombreux milieux. Les différences de comportement existantes entre espèces permettent de répondre de façon plus au moins efficace aux contraintes de sécheresse, de froid, de submersion, d’ombre, voire de salinité…

LA QUALITÉ ESTHÉTIQUE

L’aspect esthétique d’une graminée à gazon se mesure essentiellement par la finesse, la densité du feuillage, mais aussi par la capacité de la pelouse à rester verte en été. La couleur peut également être considérée comme un critère d’appréciation de la qualité esthétique de la pelouse. Ce critère est cependant variable selon les individus, les pays, les régions et l’ensoleillement.

L'INTÉRÊT ENVIRONNEMENTAL ET ÉCONOMIQUE

Pour les gazons, les critères économiques et environnementaux se rejoignent. En effet, moins de tonte, moins de produits phytosanitaires, moins de désherbage ou de démoussage grâce à la qualité des espèces et variétés, sont autant de gains pour l’environnement et d’économie en temps et en argent pour celui qui l’entretien. Ces critères prennent d’autant plus d’importance que les surfaces à engazonner et à entretenir sont importantes. Ces critères concernent aussi bien des critères liés à l’installation de la pelouse qu’à des critères liés à son entretien.

Le cas du ray-grass anglais gazon

Bien que traditionnellement considéré comme une espèce produisant beaucoup de masse végétale, le ray-grass anglais gazon est devenu une des espèces les moins poussantes grâce aux progrès apportés par la sélection.

LA RÉSISTANCE AU PIÉTINEMENT

La résistance au piétinement est de plus en plus recherchée pour les pelouses : les citadins acceptent de moins en moins les espaces verts fermés et les panneaux “pelouses interdites” disparaissent. Pour les terrains de sport, il faut compléter cette indispensable résistance au piétinement par une résistance à l’arrachement, très importante pour les conditions de jeux hivernales.

Les espèces les mieux adaptées

Si la fléole est très bien adaptée, sa difficulté d’implantation et les faibles quantités de semences disponibles font qu’elle est très peu utilisée, d’autant plus que le ray-grass anglais, qui se comporte également très bien, possède d’autres qualités notamment en matière de finesse du feuillage. Arrivent ensuite la fétuque élevée et le pâturin des prés, elles aussi souvent utilisées dans les compositions pour terrains de sport.