Ressources pédagogiques de la filière semences
0

Revue de presse

× ×

Surface - Le sorgho gagne du terrain en France

Source : lafranceagricole.fr du 29 janvier 2020 par Florence Jacquemoud

Réunie en Haute-Garonne, la filière sorgho a constaté que la culture occupait 85.400 ha en 2019 en France. Ses surfaces ont augmenté de 54% en 4 ans, en élargissant leur localisation vers le nord-est à partir de l’Occitanie, terroir traditionnel. En 2020, la tendance devrait se confirmer s’il y a assez de semences pour contenter les agriculteurs qui veulent allonger leur rotation ou diminuer les apports d’eau.


« Les jeunes talents de l'agriculture » - Les semences : une « aventure passionnante et rémunératrice »

Source : terre-net.fr du 24 janvier 2020 par Céline Clément

Un livre sur les parcours de jeunes agriculteurs consacre l’un de ses portraits à Jean-François Monod. Ce dernier met en avant la diversification de son exploitation avec l’introduction progressive de la multiplication de semences. Les 16 espèces concernées aujourd’hui lui permettent d’asseoir la rentabilité de son exploitation pour un travail exigeant techniquement. Il est devenu obtenteur d’une variété de chia.


Des plantes coopératives pour un meilleur rendement des cultures

Source : INRAE Presse Info du 23 janvier 2020 par l’Institut National de Recherche pour l’Agriculture, l’Alimentation et l’Environnement

En des temps où l’on cherche à accroître la production agricole sans trop augmenter les surfaces cultivées, l’Inrae, l’Institut Agro et le CNRS proposent une sélection basée sur la coopération et l’altruisme entre les plantes associées, appelée aussi sélection de parentèle. Pour construire un modèle théorique, ils ont retenu la compétition pour la lumière avec différentes hauteurs de plantes chez une céréale. Ils ont mis en avant les paramètres qui favorisent le plus la coopération et permettent d’augmenter le rendement en quelques générations.


Recherche - Le génome du lupin blanc enfin séquencé

Source : terre-net.fr du 24 janvier 2020 par Sophie Guyomard

Une collaboration de 11 laboratoires français et étrangers a permis le séquençage du génome du lupin blanc, une espèce légumineuse qui fixe l’azote grâce à des nodosités racinaires. Ses racines lui permettent aussi de solubiliser le phosphate du sol. Les résultats du projet coordonné par le CNRS sont publiés dans la revue Nature Communications.


« J'andaine avant récolte mon colza et mes cultures porte-graines »

Source : La France Agricole du 24 janvier 2020 N3835 P32 par Anne Bréhier

La réduction des produits phytos et l’essor de l’agriculture biologique remettent au goût du jour l’andainage avant récolte qui a bénéficié de nouveauté en matériel. Ainsi, un agriculteur bio de Côte-d’Or l’utilise pour son colza cultivé en association et pour ses cultures porte-graine. Le temps entre l’andainage et le passage de la moissonneuse permet d’homogénéiser la maturité et de facilité le battage. La date d’andainage se cale sur le stade de maturité pour optimiser la récolte en qualité et en temps.


Fraise - Sur la piste de l'enherbement

Source : Réussir Fruits et Légumes de janvier 2020 N401 P26-28 par Véronique Bargain

Différentes organisations techniques et producteurs expérimentent l’enherbement du sol dans les tunnels de production de fraises hors sol. Tous reconnaissent un effet sur l’hygrométrie maintenue plus élevée et une température en conséquence plus faible, effet appréciable en été par les plantes et les personnes. Au printemps, il est noté un risque plus élevé de développement du botrytis. Sur l’année, l’enherbement permet de faciliter la présence d’insectes auxiliaires s’il est bien entretenu par une tonte régulière. Cet enherbement est à réaliser avec des espèces supportant bien le piétinement, mais aussi le dessèchement et la mi-ombre.


Semences et bulbes - Au commencement, il y a la graine

Source : Jardineries du 13 janvier 2020 N663 P30-32 par Marie-Hélène Loaëc

En semences potagères, bulbes potagers, plants de pomme de terre et semences de gazon, les ventes annuelles sur le marché amateur en volume et valeur à fin septembre 2019 ont augmenté après une année de baisse. Les conditions météo et la tendance actuelle de faire soi-même expliquent cette évolution. Les semenciers proposent des solutions pour simplifier les mises en culture et élargissent leur gamme bio. La distribution spécialisée reste la plus sollicitée pour ces achats. D’après un sondage, les motivations des jardiniers varient selon les générations.
En semences potagères, le haricot conserve la tête des ventes de semences, devant la carotte, la salade, le radis et la tomate. En plants potagers, la tomate domine. En plants de pomme de terre, les achats de 35,7 millions d’unités ont concerné 1,5 million de foyers. En nombre d’emballage, ce marché a régressé selon les chiffres du Gnis. Les ventes de semences de gazon ont progressé en volume et en valeur (+16% selon Promojardin) grâce à une météo favorable.


Biotechnologies végétales et biodiversité

Source : Science et pseudo-sciences de janvier février mars 2020 N331 P52-53 par André Gallais

Dans le cadre d’un dossier sur la biodiversité, les biotechnologies, en particulier l’édition du génome, sont présentées comme source de biodiversité avec les nouveaux caractères créés. Les espèces orphelines peu cultivées pourraient particulièrement en bénéficier. Les espèces de plus grandes cultures pourraient répondre plus rapidement aux menaces des bioagresseurs déjà présents ou émergeants : des exemples existent avec la papaye et les Prunus. D’autres caractères pourraient être introduits dans le génome comme la tolérance aux effets du changement climatique, l’efficience de la fertilisation et des qualités technologiques ou alimentaires.


Tomates hors sol Sud-Est - Côtelées noires : quelles nouveautés pour 2020 ?

Source : Infos CTIFL de janvier février 2020 N358 P40-43 par Raphaël Tisiot

L’étendue de la gamme variétale de tomates « typées » reflète le dynamisme d’une offre qui cherche à satisfaire les attentes des consommateurs. Ceci a conduit à des typologies de fruits différents qui sont une richesse de diversité en forme, couleur et qualité gustative. En tomates hors sol, l’offre variétale 2019 confirme l’évolution de la production vers des variétés grappes et la diversification. Parmi la diversification, le segment côtelé connaît une forte progression ces cinq dernières années. Le baromètre CTIFL sur la consommation de tomates indique que ce segment est connu par 60% des consommateurs. Le centre opérationnel de Balandran a orienté ses essais sur ce segment : les tests ont porté sur trois nouveaux hybrides côtelés noirs. Précocité, rendement, qualité, résistances et conservation ont été passés au crible.
(Résumé proposé par la revue)


Le melon multiplie les projets

Source : Réussir Fruits et Légumes de décembre 2019 N400 P75-87 par Guy Dubon et Véronique Bargain

De nombreuses expérimentations sont menées sur le melon. Le dossier les parcourt. Il commence par un projet visant à réduire l’utilisation des traitements phytosanitaires (dont le choix variétal). Il continue avec un programme cherchant à mieux cerner les facteurs de développement de la fusariose pour identifier les leviers qui permettront de réduire les pertes liées au champignon responsable. Une autre expérimentation concerne les nématodes à galles pour mieux contrôler leurs nuisances. Des essais sont menés pour appréhender le comportement des variétés de melon face aux maladies et ravageurs. La dernière partie du dossier s’intéresse au système racinaire étudié pour lutter contre les différents stress subis.


1 6 7 8