gnis pdagogie
"Le site des ressources pédagogiques de la filière semences"


En vidéos



Maïs et photosynthèse, une efficience remarquable
Le maïs, il y a fort longtemps ...
histoire du maïs

VOIR GALERIE VIDEO

En images



Les domaines d'application de la transgénèse
Les domaines d'application de la transgénèse
Les applications possibles sont regroupées en 4 domaines
Rendement par périodes
Rendement par périodes
Comparaison du rendement de variétés groupées par périodes d'inscription et cultivées en milieu peu fertile (rendement moyen des essais 60 q/ha)

VOIR GALERIE PHOTO



Partager


Les utilisations du maïs


Dans les pays les moins développés, principalement en Amérique Centrale et du Sud, en Afrique, en Inde et en Asie du Sud-Est, le maïs reste avant tout une culture vivrière, destinée à l'alimentation humaine. Il est consommé sous forme de bouillie, de pâtes, de galettes cuites, etc.
Dans tous les autres pays le maïs est devenu la base essentielle de l'alimentation animale ainsi qu'une matière première très importante pour l'industrie. Le maïs conserve néanmoins une place dans l'alimentation humaine :
  • maïs doux consommé en salade,
  • maïs à éclater (pop-corn),
  • maïs transformé entrant dans la préparation de très nombreux produits alimentaires.
 
Les surfaces cultivées en France en 2002/2003 (sources SCEES - Ministère de l'Agriculture) :
- maïs fourrage : 1,4 millions d'hectares
- maïs grain : 1,8 millions d'hectares (dont 31 351 hectares de maïs doux).


Utilisations du maïs grain en 2002/03
(millions de tonnes)
Autoconsommation à la ferme 2,5
Alimentation animale 6,2
Semences 0,11
Industries (amidonnerie et semoulerie) 2,23
Importations grains : 0,21
- intra UE 0,17
- hors UE 0,04
Exportations grains : 7,9
- intra UE 7,6
- hors UE 0,23


Les caractéristiques nutritives du maïs

Constitution d'un grain de maïs
Constitution d'un grain de maïs
Le maïs est particulièrement riche en amidon
tags : maïs | grain | denté | corné
Constitution d'un grain de maïs
Le maïs peut être valorisé aussi bien par son feuillage que par ses grains.
La plante entière avant maturité est très riche en énergie exploitable par les ruminants. Elle peut être consommée verte ou conservée par fermentation grâce à l'ensilage.
Sa valeur nutritive dépend de sa digestibilité, variable selon la variété, les conditions de culture et de récolte, la qualité de la conservation, etc.



Le grain est un aliment très complet. Il est constitué essentiellement d'amidon (environ 70 %) contenu principalement dans l'amande. Mais il renferme aussi :
  • des protéines (environ 10%),
  • des matières grasses (environ 5%),
  • des minéraux (calcium, phosphore),
  • des vitamines.


Le maïs et l'alimentation animale

Le maïs fourrage 

Il est produit directement par les éleveurs.
Récolté précocement (30 % de matière sèche de la plante entière) tiges, feuilles, rafles et grains sont broyés et tassés dans des silos. Conservé par la fermentation qui s'en suit, le maïs fourrage constitue la ration de base pour l'alimentation des bovins.




Alimentation des porcs à l'auge
Alimentation des porcs à l'auge
Le maïs grain humide est très apprécié
tags : porc | auge | alimentation | maïs
Alimentation des porcs à l'auge

Le maïs grain humide

Le grain, récolté humide, est broyé puis ensilé sans agent conservateur.
Il est utilisé essentiellement pour l'alimentation des porcs, parfois mélangé à des rafles broyées, tout au long de l'année. 







Elevage d'oie
Elevage d'oie
Le maïs grain est un des aliments des oies
Elevage d'oie

Le maïs grain sec

Récolté en épi ou en grain, le maïs est séché naturellement en cribs ou artificiellement dans des séchoirs industriels.
Le grain est alors directement incorporé dans la ration des animaux où il apporte à la fois l'énergie et le pouvoir colorant nécessaires aux productions de qualité (oeufs, poulets, pintades, dindes, foie gras, etc.)
Il peut être également livré aux industries d'alimentation animale pour la fabrication d'aliments composés.



Alimentation des vaches à l'auge
Alimentation des vaches à l'auge
Les aliments composés sont mélangés à la ration
Alimentation des vaches à l'auge

Les aliments composés

Lorsqu'ils sont complets, ces aliments assurent la ration de base des animaux, sous forme de farines ou de granulés.
Le maïs est la première céréale utilisée par les fabricants. Il constitue la portion la plus importante des aliments destinés aux porcs et aux volailles.




Le maïs et l'industrie

Les produits issus du maïs
Les produits issus du maïs
De nombreux débouchés
tags : maïs | débouché | produit |
Les produits issus du maïs
Il existe trois grandes industries de première transformation du maïs permettant l'utilisation de ses dérivés dans de très nombreux secteurs industriels :

L'AMIDONNERIE
Un grain de maïs contient plus de 60 % d'amidon.
Cet amidon peut être utilisé tel quel, modifié par des procédés physiques et transformé par voie chimique ou biochimique.
Plus de 400 produits de nature et de destinations variées peuvent ainsi être extraits de l'amidon de maïs. Ils entrent dans la composition de nombreuses préparations alimentaires : soupes, potages, sauces, charcuteries, entremets, crèmes glacées, desserts, confiseries, chocolats, produits diététiques, etc.
L'amidon est aussi le produit de base de la glucoserie. Les sucres de maïs dérivés de la production d'amidon sont de plus en plus utilisés et représentent la moitié des utilisations des produits sucrés en alimentation humaine (boissons, boulangerie, biscuiterie, conserverie, confiserie, confiturerie, produits laitiers ...)

Outre ces usages alimentaires l'amidon de maïs est à l'origine de nombreux produits de synthèse élaborés par l'industrie chimique.
On les retrouve :
- en pharmacie (médicaments, antibiotiques...),
- en papeterie (glaçage, cartons ondulés...),
- en industrie textile (apprêt),
- dans les produits de beauté,
- dans la fabrication des colles,
- dans les matériaux de construction.


LA SEMOULERIE
Le maïs moulu par des procédés mécaniques dans les minoteries donne des semoules. Elles sont utilisées pour la fabrication de la bière en complément du malt ("gritz" de maïs pour la brasserie).
Elles servent également à la préparation de diverses spécialités culinaires (polenta, corn flakes, biscuits apéritifs...)

LA DISTILLERIE
La fermentation des grains de maïs produit de l'alcool pour la consommation humaine. Le maïs distillé est utilisé seul (gin) ou en mélange avec d'autres alcools pour la confection des whiskys et des bourbons.


Par ailleurs de nombreuses industries connexes se sont développées à partir du maïs :

L'HUILERIE
Le germe du grain isolé par l'amidonnerie permet la production d'huile de maïs. Brute, elle est utilisée en fonderie, savonnerie, pharmacie.
Raffinée, elle donne une huile de table légère appréciée pour ses qualités diététiques.
Les tourteaux résultant de l'extraction sont valorisés en alimentation animale.

LES INDUSTRIES DE LA RAFLE
Les rafles sont constituées essentiellement de cellulose. Enfouies dans le sol en même temps que les pailles, elles contribuent au maintien de la teneur en humus des sols. Elles sont parfois utilisées par des industries de transformation qui en extraient du furfurol utilisé pour le raffinage des huiles minérales ainsi que pour synthétiser des résines très dures employées dans des matériaux anticorrosifs et dans la fabrication des moules de fonderies. D'autres industries tirent partie de la rafle en produisant des granulés ou des farines incorporées à des colles, des plastiques, des abrasifs, des produits cosmétiques et pharmaceutiques.
L'utilisation des rafles sèches comme combustible pour le séchage du maïs ou le chauffage domestique se développe mais est encore peu répandue.


Les nouveaux débouchés de l'amidon de maïs
 

Les préoccupations de plus en plus importantes pour préserver l'environnement ouvrent de nouvelles possibilités d'utilisations au maïs :
  • le remplacement des phosphates dans les lessives par des éthers de glucose obtenus à partir d'amidon de maïs,
  • l'élimination des matières plastiques par biodégradation, rendue possible par l'introduction d'amidon de maïs dans les longues molécules de polymères, créant ainsi des zones favorables à l'attaque des micro-organismes.

Une recherche très active dans ces domaines permet d'entrevoir des débouchés pour les années à venir.