gnis pdagogie
"Le site des ressources pédagogiques de la filière semences"


Découvrez le dossier sur les ressources génétiques


En images



Collection de conservation de céréales
Il faut renouveler régulièrement le stock de semence
Variétés de pomme de terre
L'espèce se définit comme unité de base de la classification des êtres vivants

VOIR GALERIE PHOTO



Partager


La gestion des ressources génétiques


Ressources génétiques
Ressources génétiques
Collection de toutes les variétés de céréales inscrites en France
Ressources génétiques
Gérer les ressources génétiques consiste à inventorier, caractériser et évaluer, conserver, régénérer et diffuser.
Deux stratégies globales de gestion sont utilisées. 
 


La conservation in situ

Elle consiste à maintenir les espèces dans le milieu où elles ont développé leurs caractères distinctifs. En France, la conservation in situ concerne principalement les plantes sauvages.
 
 






La conservation ex situ

Les ressources peuvent également être conservées en dehors de leur milieu naturel. Cette méthode est notamment nécessaire lorsque l'environnement est menacé. Elle se pratique :
- dans des vergers ou jardins conservatoires ;
- sous forme de banques de graines ou de vitroplants, conservés généralement au froid.
 
La gestion dynamique est une forme de conservation ex situ.
Des populations d'une espèce sont cultivées sous une pression de l'homme minimale et dans des environnements différents, afin de recréer des conditions d'évolution de la diversité génétique par sélection naturelle. Elles sont ensuite récoltées.
Actuellement, cette méthode est pratiquée à titre expérimental, en France, sur du blé et du maïs.
 

Banques dans le monde

Avec la contribution de chaque pays, un état des ressources génétiques pour l'alimentation et l'agriculture a été établi par la FAO. Il liste plus de 1 470 collections de graines et de plantes, conservées dans des banques de gènes, réparties à travers 150 pays. On y dénombre 5,4 millions de spécimens de plantes cultivées.
 


Mise en place de la gestion des ressources

1920 : Vavilov : premier travail de prospection et mise en place de collections.

1967 : Frankel : définition des ressources génétiques d'une plante que l'on veut améliorer, de l'ensemble des espèces, des races, variétés, génotypes que l'on peut utiliser pour intégrer certains caractères génétiques.

1972 : Conférence de Stockholm : prise de conscience de l'importance de la conservation de la diversité.

1974 : Création de IBPGR (International Board for Plant Genetic Resources) par la FAO : centres internationaux de conservation des ressources génétiques.

1983 : Engagement international sur les ressources phytogénétiques pour l'alimentation et l'agriculture : patrimoine de l'humanité, protection des obtentions végétales (UPOV).

1983 : Création du BRG (Bureau des Ressources Génétiques) en France : structure nationale chargée d'organiser l'évaluation des ressources, leur conservation et de diffuser l'information.

1992 : Conférence de Rio sur l'environnement et la biodiversité : intérêt de la gestion des ressources génétiques végétales et animales, éléments de la biodiversité ; principe de la souveraineté de chaque Etat sur ce patrimoine.

1993 : Renforcement du BRG en France : mise en place d'une charte nationale pour les ressources génétiques en France.

1996 : Conférence technique internationale de la FAO à Leipzig : mise en oeuvre d'un Plan d'Action Mondial pour la conservation et l'utilisation durable des ressources phytogénétiques pour l'alimentation et l'agriculture.

2001 : Conférence de Rome : traité sous l'égide de la FAO pour faciliter l'accès aux ressources génétiques de 64 espèces importantes pour la sécurité alimentaire mondiale.

2008 : Création de la FRB (Fondation pour la recherche sur la biodiversité) qui est un point de convergence entre les différents acteurs scientifiques et les acteurs de la société de la biodiversité. Susciter l’innovation, promouvoir des projets scientifiques en lien avec la société et développer études, synthèses et expertises sont autant d'actions au coeur de son dispositif.