gnis pdagogie
"Le site des ressources pédagogiques de la filière semences"


A télécharger



Fiche filière / Maïs
Maïs
Culture du maïs : implantation et développement

Dispositif de semis en production de semences
tags : maïs

En vidéos



Maïs et photosynthèse, une efficience remarquable
Le maïs, il y a fort longtemps ...
histoire du maïs

VOIR GALERIE VIDEO

En images



Rendement par périodes
Rendement par périodes
Comparaison du rendement de variétés groupées par périodes d'inscription et cultivées en milieu peu fertile (rendement moyen des essais 60 q/ha)
Récolte du maïs grain
Récolte du maïs grain

VOIR GALERIE PHOTO



Partager


Implantation et développement : culture du maïs



La préparation du sol avant le semis

Chantier de semis de maïs
Chantier de semis de maïs
Une étape cruciale pour réussir la culture
Chantier de semis de maïs
Avant le semis, la préparation du sol est une étape essentielle pour favoriser la levée et le développement de la plante. 
Une structuration homogène, sans obstacles ni zones creuses, va favoriser le réchauffement du sol, garantir une levée rapide et harmonisée et permettre un enracinement profond de la plante qui sera en mesure de puiser les éléments nécessaires à son développement.

Le maïs est une culture d’été qui peut se semer à partir de la mi-mars et jusqu’à la fin mai dans l’hémisphère nord, selon la précocité de la variété. 


Suivi de la culture

  • L'irrigation de la culture
Le maïs est une plante estivale dont la croissance a lieu lors des périodes les plus chaudes de l’année.
En France, en fonction des conditions pédoclimatiques, le maïs grain peut avoir besoin d’être irrigué pour le bon développement de la plante et de la floraison. Le maïs fourrage, qui représente la moitié des surfaces en France, est très rarement irrigué. Au total, les surfaces de maïs irrigués en France représentent à peu près ¼ des surfaces totales. Grâce au métabolisme particulier du maïs, à l’efficacité de sa photosynthèse et à sa faculté de limiter la transpiration et les pertes d’eau, le maïs est une plante qui utilise efficacement l’eau. Culture d’été, le maïs a besoin d’eau lors des périodes chaudes et sèches, alors que la disponibilité en eau est réduite et les réserves hydriques très sollicitées.

Par son origine tropicale, le maïs a conservé une adaptation pour un climat avec un été chaud et humide. La culture du maïs s'est surtout développée dans les pays où le maïs est cultivé sans irrigation :
  • Les Etat Unis : le bassin de production de la « Corn Belt » cultive du maïs sans irrigation, quelques surfaces sont irriguées au k, T et C.
  • La Chine : 2e producteur de maïs, le maïs n’est pas irrigué sauf quelques productions de semences en Mongolie.
  • Le Brésil : le climat tropical humide permet la culture de maïs sans irrigation.
La culture du maïs s’est également développée sans irrigation dans des régions avec cette fois des étés secs. C'est le modèle prédominant en Europe de l’Est (Ukraine, Russie, Hongrie) grâce à une culture semi extensive dans de grandes exploitations mécanisées. Par ailleurs, les surfaces de maïs sans irrigation ont augmenté depuis une quinzaine d’années en Allemagne pour un nouveau débouché, la production de biogaz.

  • Traitements sur la culture
Le maïs est une culture qui nécessite peu de traitements, que ce soit pour maîtriser l’enherbement, les dégâts des ravageurs ou la fertilisation des sols.
L’essentiel des traitements pratiqués concerne le désherbage. L’agriculteur dispose de stratégies préventives pour limiter les risques d’enherbement : la diversification de l’assolement des cultures afin d’éviter de semer une culture de printemps avant le maïs, et un semis favorisant le démarrage rapide pour concurrencer les adventices. 


Lutte contre les ennemis du maïs

Les ravageurs du maïs, insectes ou maladies, peuvent affecter le développement de la plante depuis le semis jusqu’à la récolte. Les principaux ravageurs du maïs en France sont présentés ci-dessous, dans une liste non exhaustive :
  • La pyrale
  • Le taupin
  • La chrysomèle
  • La noctuelle
Découvrez les fiches "Accidents du maïs" sur le site Arvalis


La récolte

Récolte du maïs grain
Récolte du maïs grain
Des rendements toujours plus importants
tags : maïs | récolte | grain
Récolte du maïs grain
Les modalités de récolte diffèrent selon la destination du maïs : pour l’alimentation humaine, animale ou l’industrie.
  • Pour l’alimentation animale (volaille ou porcins par exemple), seuls les épis seront récoltés.
  • Pour le maïs fourrage, la plante entière est récoltée, broyée puis stockée sous forme d’ensilage
La récolte du maïs grain peut être réalisée à des périodes différentes, selon l’objectif cherché par l’agriculteur. En effet, une récolte précoce permet de travailler dans les champs dans de bonnes conditions climatiques, mais le séchage des grains de maïs sera plus coûteux.

Le maïs fourrage se récolte un peu plus précocement quand la plante est encore verte et les grains pas encore mûrs. L’objectif est d’aboutir à un bon compromis entre digestibilité par les animaux, qualité de conservation du fourrage et taux d’amidon. 


Séchage et conservation

Cribs à maïs
Cribs à maïs
Cribs à maïs
Pour le maïs grain, les épis peuvent être séchés naturellement en silo-cage (cribs) ou alors avec des séchoirs industriels. Le séchage des grains à l’air chaud permet d’augmenter la durée de conservation. 


Le maïs fourrage hachée lors de la récolte est stocké puis tassé dans des silos, avant d’être recouvert par une bâche imperméable permettant sa fermentation en condition anaérobie pour sa conservation.
A savoir : l’absence d’oxygène dans le silo est nécessaire pour que les fermentations se déroulent correctement.