gnis pdagogie
"Le site des ressources pédagogiques de la filière semences"


Pour en savoir plus

Principales dénominations du colza

En images



Parcelle de colza en fleur
Parcelle de colza en fleur
La floraison est très caractéristique
tags : colza | parcelle | fleur
Fleur de colza
Fleur de colza
La floraison est une étape importante.
tags : colza | fleur |

VOIR GALERIE PHOTO



Partager


Origine et physiologie du colza


Absent du paysage agricole français il y a 30 ans, le colza occupe aujourd'hui, avec plus de 1,5 millions d'hectares, 12 % des surfaces de grandes cultures cultivées en France.

L'intérêt nutritionnel de l'huile de colza est de plus en plus reconnu. Son huile alimentaire est la plus riche en acides gras essentiels, à la fois familles des omégas 3 et des omégas 6. De plus l'extraction de l'huile fournit simultanément un sous-produit riche en protéines, le tourteau, utilisé en alimentation animale.

Le colza représente également une culture d'avenir, par les nouvelles perspectives qui s'ouvrent au travers des biocarburants, des biolubrifiants et des solvants, sans oublier ses intérêts agronomiques dans la diversification des rotations.

Les informations présentées, constituent une source d'information sans égal pour tous ceux qui ont à s'informer et à communiquer sur le colza et ses multiples utilisations. Elles sont régulièrement mises à jour par le Cétiom (l'organisme technique de recherche et de développement au service des productions oléagineuses françaises), Proléa, la filière française des huiles et protéines végétales, et le Gnis.



Origine et développement

Fleur de colza
Fleur de colza
Croisement entre le choux et la navette
tags : colza | fleur | parcelle
Fleur de colza
Le colza Brassica napus var.napus est une plante issue du croisement naturel entre un chou (Brassica oleracea L.) et une navette (Brassica rapa L.). Le centre de diversification du colza se trouverait à l'intersection des centres de la navette (Europe, Asie) et du chou (Europe de l'Ouest et Afrique du Nord-Ouest).

Relations entre espèces de Brassica
Relations entre espèces de Brassica
Le colza est issu d'un croisement naturel
Relations entre espèces de Brassica

On mentionne explicitement le colza oléagineux dans des textes sanskrits datant de 2000 à 1500 ans avant Jésus-Christ et dans des écrits grecs, romains et chinois remontant aux années 500 à 200 avant notre ère. Dès l'antiquité, le colza ou la navette, sont cultivés en Chine et utilisés comme huiles comestibles. Sa culture et sa commercialisation se développent aux Pays-Bas à partir du XVIe siècle.

À cette époque, l'huile de colza servait principalement de combustible à lampes. Plus tard, on l'a utilisée comme lubrifiant des moteurs à vapeur. Il faut attendre le XVIIIe siècle et l'amélioration des techniques de transformation pour que son huile soit utilisée en Europe en alimentation humaine et que sa culture s'y développe. Son introduction au Canada est récente (vers 1942).

Il faudra attendre la sélection de colza sans acide érucique (1975) et à faible teneur en glucosinolate (1980) pour que son utilisation alimentaire soit reconnue et appréciée du grand public et des éleveurs.

L'utilisation de son huile pour l'élaboration de biocarburants et le déficit de protéines de l'Europe font du colza une culture promise à un fort développement.



Caractéristiques de la plante

Plante de colza
Plante de colza
Famille des brassicacées
tags : colza | plante | oléagineux
Plante de colza

Le colza fait partie de la classe des dicotylédones et de la famille des brassicacées (crucifères).

Le colza est cultivé pour sa graine riche en huile et son tourteau riche en protéines. Très bonne tête d'assolement, le colza favorise la rentabilité de la culture suivante. Son système racinaire pivotant améliore la structure des sols et peut mobiliser des quantités importantes d'azote.

Sa résistance au stress, sa capacité de ramification et son cycle de culture long, de 10 à 11 mois, lui donnent un fort pouvoir de récupération et assurent une couverture du sol précoce et longue. Plante herbacée annuelle, pouvant mesurer deux mètres, le colza restitue après récolte de 8 à 12 tonnes de matière sèche et laisse un sol propre. Il est cultivable dans tous les types de sol.


Morphologie du colza
Morphologie du colza
La racine est pivotante et les fleurs en grappes
tags : colza | plante | silique | pivot | fleur
Morphologie du colza

Fleurs et reproduction

Abeille butinant une fleur de colza
Abeille butinant une fleur de colza
La reproduction est assurée par les abeilles
Abeille butinant une fleur de colza
Un mode de reproduction semi autogame

Les ovules sont généralement fertilisés par autopollinisation. Un taux d'allofécondation de 10 à 30 % est estimé et varie selon les variétés. Le pollen, lourd et collant, ne peut être porté par le vent à une grande distance. Il peut être transporté par les insectes, et principalement par les abeilles, la fleur de colza étant très attractive.

Fleur de colza en grappe
Fleur de colza en grappe
Les futures siliques apparaissent
tags : colza | fleur | silique
Fleur de colza en grappe
Des inflorescences en grappes simples à croissance indéfinie

Les boutons floraux pédonculés s'épanouissent de bas en haut. Les fleurs sont régulières et composées d'un calice à 4 sépales libres et d'une corolle composée de 4 pétales libres jaunes disposés en croix d'où le nom de crucifère.


Fleur de colza en gros plan
Fleur de colza en gros plan
Jusqu'à 2 mg de nectar par jour
tags : colza | fleur | nectar
Fleur de colza en gros plan

Ses quatre nectaires sécrètent 0,2 à 2 mg par jour un abondant nectar contenant de 40 à 60 % de sucres ce qui en fait, grâce à l'étendue de sa culture et à la durée de sa floraison, une des plantes nectarifères et pollenifères de première importance avec le tournesol.
Dans le cas de plantes situées à proximité l'une de l'autre, la pollinisation croisée peut également résulter du contact entre les grappes de fleurs.