gnis pdagogie
"Le site des ressources pédagogiques de la filière semences"


A télécharger



Fiche filière / Colza

En images



Biolubrifiant à base de colza
Biolubrifiant à base de colza
Une autre utilisation des oléagineux
Différents produits contenant des tensioactifs
Différents produits contenant des tensioactifs

VOIR GALERIE PHOTO



Partager


Débouchés : les biocarburants


Usine de raffinage
Usine de raffinage
Usine de raffinage

Le biodiesel :
 

Le biodiesel est un biocarburant, énergie renouvelable, biodégradable et non toxique, élaboré à partir d'huiles végétales.
Il est principalement connu sous la marque "Diester" qui est la contraction de diesel et ester. Le diester s'utilise en mélange en toutes proportions au gazole et ne nécessite aucune modification des véhicules jusqu'à 30 % d'incorporation (optimum technique et environnemental du produit).

Aujourd'hui un automobiliste sur 2 possédant une voiture diesel consomme du biodiesel jusqu'à 5 % d'incorporation dans le gazole.
Le biodiesel est élaboré à partir d'huiles végétales. L'huile végétale brute ne présentant pas les caractéristiques requises pour être substituée au carburant issu du pétrole, les industriels procèdent à la transestérification. La transformation de cette huile en huile en Ester méthylique d'huile végétale EMHV - qui est la formule chimique du biodiesel - s'obtient en la faisant réagir avec du méthanol en présence d'un catalyseur alcalin. La réaction se produit à température modérée (50°C environ).

1 tonne d'huile + 100 kg de méthanol
= 1 tonne de biodiesel + 100 kg de glycérine.


Le biodiesel a des caractéristiques physico-chimiques très proches de celles du gazole routier alors que celles des huiles végétales s'en distinguent sur certains points (indice de cétane et viscosité).
L'incorporation de biodiesel permet d'améliorer également significativement le pouvoir lubrifiant des gazoles. Le biodiesel réduit l'impact sur l'usure des moteurs. Il est apparu que l'indice de matière charbonneuse était plus faible pour les véhicules roulant au biodiesel, par comparaison avec les témoins gazole pur.


Les intérêts environnementaux du biodiesel

Rouler au biodiesel limite les émissions polluant
Rouler au biodiesel limite les émissions polluant
Rouler au biodiesel limite les émissions polluant
Face aux menaces qui pèsent sur l'environnement et l'équilibre climatique, la lutte contre l'effet de serre constitue aujourd'hui une priorité des États.
Le biodiesel est le seul carburant liquide d'origine végétale, donc renouvelable, utilisé à grande échelle pour les moteurs Diesel, et acheté par les sociétés pétrolières qui l'incorporent elles-mêmes au gazole.


Le biodiesel réduit les émissions de CO2 (dioxyde de carbone), gaz contribuant à l'effet de serre, du fait de son origine végétale. Il permet de diminuer les rejets de nombreux polluants, comme les fumées noires et les hydrocarbures imbrûlés. Les rejets de particules, par exemple, sont réduits de 20 %.
La consommation d'une tonne de biodiesel permet d'économiser l'équivalent de 2,5 tonnes de CO2.


L'apport du progrès génétique

Bus roulant au biodiesel.
Bus roulant au biodiesel.
Pour des villes plus propres
Bus roulant au biodiesel.
La sélection vise à obtenir des profils d'acides gras particuliers, rendant l'huile moins sensible à l'oxydation et permettant un meilleur fonctionnement à froid des moteurs diesel.
L'huile brute peut être directement utilisée dans les moteurs diesel sous réserve de modifications de ces derniers.




La production d'huile à l'hectare est un axe prioritaire des sélectionneurs, quelle que soit son utilisation, mais particulièrement pour la production de biocarburant. La teneur moyenne en huile des variétés est passée de 42 % en 1992 à plus de 43 % entre 1997 et 2006. L'objectif des sélectionneurs est de dépasser les 45 %.