gnis pdagogie
"Le site des ressources pédagogiques de la filière semences"


En images



Caractérisation moléculaire des transformants
Caractérisation moléculaire des transformants
Utilisation de la PCR
Applications et découvertes 4
Applications et découvertes 4
Début de la transgénèse et utilisation des biotechnologies

VOIR GALERIE PHOTO



Partager


L'amplification de fragments d'ADN in Vitro : la PCR


Amplification de l'ADN par PCR
Amplification de l'ADN par PCR
L'amplification se déroule en 3 phases
Amplification de l'ADN par PCR
La PCR, réaction de polymérisation en chaîne (Polymerase Chain Reaction), est une technique permettant d'obtenir, à partir d'un échantillon d'ADN, d'importantes quantités d'une séquence d'ADN spécifique. Cette amplification repose sur la réplication d'une matrice d'ADN double brin. Elle se décompose en trois phases : une phase de dénaturation, une phase d'hybridation avec des amorces et une phase d'élongation. Les produits de chaque étape de synthèse servent de matrice pour les étapes suivantes, ainsi on réalise une amplification exponentielle.
 
 

Applications

La PCR permet de multiplier de l'ADN en grande quantité, elle ouvre ainsi la voie à de très nombreuses applications :
 
- Le diagnostic. Par exemple, lorsque l'on transforme génétiquement des végétaux, il est important de déterminer si l'ADN transféré est intégré dans le patrimoine génétique de la cellule. La PCR permet de réaliser ce diagnostic rapide de présence éventuelle de l'ADN transféré, sur de faibles quantités d'ADN.
 
- Le marquage. La PCR par elle-même ne révèle pas de polymorphisme, mais elle aboutit à la création de nouveaux types de marqueurs, qui révèlent un polymorphisme de fragment d'amplification. Ce sont des marqueurs simples d'utilisation et souvent très polymorphes.
 
- Le clonage et le séquençage de gènes sont également simplifiés par cette technique.


Les étapes de la PCR

La dénaturation :

C'est la séparation des deux brins d'ADN, obtenue par élévation de la température.


L’hybridation :

En abaissant la température, les amorces spécifiques s'hybrident sur les molécules simple brin d'ADN. Les amorces sont constituées de courtes séquences d'ADN complémentaires de la séquence de l'ADN à amplifier.
Il s'agit toujours d'un couple d'amorces, complémentaire encadrant le fragment d'ADN à amplifier.


L’élongation :

C'est la synthèse du brin complémentaire. Une enzyme polymérase, la Taq polymérase, ajoute à l'extrémité de l'amorce des oligonucléotides présents dans le milieu de réaction.
 
Un cycleur, sorte de bain-marie, où les montées et descentes en température sont programmées, permet de réaliser un nombre de cycles déterminé.