gnis pdagogie
"Le site des ressources pédagogiques de la filière semences"


En images



Variétés de pomme de terre
Variétés de pomme de terre
L'espèce se définit comme unité de base de la classification des êtres vivants
Présentation de différentes semences
Présentation de différentes semences
tags : semence | biodiversité |

VOIR GALERIE PHOTO



Partager


Origine des plantes cultivées


L' une des contributions majeures de l'agronome russe Vavilov fut d'établir une "carte des centres d'origine des plantes cultivées". Selon ses recherches, la plus grande diversité des espèces végétales se concentrerait dans neuf grandes régions du monde. Depuis, ses travaux ont été poursuivis et affinés, et l'on compte douze "centres de diversité".
Dans ces régions poussent encore les plantes sauvages à l'origine des principales espèces cultivées dans le monde. Elles présentent un intérêt important pour l'amélioration génétique des espèces et la création de nouvelles variétés. On peut y trouver des gènes perdus au fil de la domestication ou des échanges de plantes.


Centres d'origines des plantes cultivées
Centres d'origines des plantes cultivées
La plus grande diversité des espèces végétales se concentrerait dans neuf grandes régions du monde
Centres d'origines des plantes cultivées

Des origines très variées

Carte des origines des espèces
Carte des origines des espèces
L'homme a su domestiquer les espèces pour les utiliser sous d'autres latitudes
Carte des origines des espèces
La sélection est à l'origine de l'implantation durable de nombreuses espèces, permettant ainsi d'offrir à chaque région la possibilité de disposer d'une grande diversité botanique de cultures.
En France, de nombreuses productions végétales devenues importantes ont des origines géographiques très lointaines, comme par exemple la pomme de terre, originaire du Pérou ou le maïs de l'Amérique Centrale. 


Une diffusion permanente

Dans sa conquête de nouveaux territoires, l'homme, longtemps nomade, n'a cessé de disperser les espèces végétales ou animales à partir de leurs lieux d'origine. Ainsi, au néolithique, des espèces domestiquées comme l'orge, les lentilles, les pois ont été peu à peu diffusées du Proche-Orient vers l'Europe.

À Rome, des plantes utiles à l'alimentation étaient prélevées dans les pays vaincus, puis acclimatées. Elles figuraient parmi les prises de guerre, au même titre que d'autres trésors.
Peu à peu, les espèces introduites dans de nouvelles régions ont créé à leur tour de la diversité génétique.

Au XVIe siècle, la découverte du Nouveau Monde a ouvert une autre grande période de diffusion. Savants et botanistes inventorièrent les espèces américaines (tomates, haricots, pommes de terre, maïs ...), les classèrent, les importèrent. Ils n'eurent de cesse de les faire pousser en Europe, dans un contexte général de disettes.